Les détecteurs de fumée obligatoires dans tous les foyers dès 2020

Dernière mise à jour : Il y a 8 mois

Sachez tout sur la législation, les détecteurs de fumée optiques (connectés) et où les installer

Saviez-vous que votre maison peut prendre feu en 5 minutes ?  Et aussi que l’odeur de brûlé ne vous réveillera pas, car les signaux envoyés par votre odorat ne se sont pas traités par votre cerveau pendant votre sommeil ? Pour cela, et parce que 75 % des Incendies arrivent au cours de la nuit, la plupart des décès arrivent au cours de la nuit. En 2018, 56 personnes sont décédées lors d’un incendie à domicile selon Leef ! Brandveilig.

Si vous devez faire face à un incendie dans votre maison, vous n’avez que quelques minutes pour partir et appeler les pompiers. La solution idéale est d’installer des détecteurs de fumée. Ils permettent de détecter un incendie très tôt et vous pouvez vous mettre vous et votre famille en sécurité. Lisez cet article pour tout savoir de la nouvelle loi concernant les détecteurs de fumée, leur installation, mais également sur les avantages des détecteurs de fumée connectés.

Les détecteurs de fumée obligatoires en Flandres

Malgré le fait qu’environ 20 000 domiciles soient touchés par les incendies chaque année et malgré les dégâts, seuls 25 % des Belges pensent à la protection contre les incendies. Seulement la moitié des foyers ont installé des détecteurs de fumée, et ces derniers sont peu entretenus ou ne fonctionnent pas. Cela va changer des janvier 2020. En effet, il sera obligatoire d’installer un détecteur à chaque étage de votre domicile (location, maisons indépendantes, nouvelles maisons, maisons rénovées…).  Cela s’applique aux propriétaires et aux propriétaires de locations.

La nouvelle loi se fonde sur les bases établies par celles de 2013, stipulant qu’il était obligatoire d’installer des détecteurs de fumée dans les maisons construites, rénovées ou louées. La nouvelle loi s’applique dorénavant à tous les foyers flamands.

 

Législation à Bruxelles et en Wallonie

La législation sur les détecteurs de fumée dans la région de Bruxelles et en Wallonie est différente de celles des Flandres.

À Bruxelles, il est obligatoire d’installer au moins un détecteur de fumée optique sur la voie de secours dans tous les logements loués. En d’autres termes, dans toutes les pièces traversées par quelqu’un pour passer de la chambre à la sortie. Bien que la réglementation ne précise rien en ce qui concerne votre domicile si vous êtes propriétaire, il est fortement recommandé d’installer un détecteur de fumée à chaque étage de votre maison !

En Wallonie, toutes les maisons (locations et indépendantes) doivent être dotées d’un ou plusieurs détecteurs de fumée optiques. Un détecteur de fumée doit être installé à chaque étage et si ceux-ci dépassent 80 m² de surface, il doit y avoir deux détecteurs par étage.

Où les installer ?

Installation des détecteurs de fumée

Selon la nouvelle réglementation, vous devez installer au moins un détecteur de fumée à chaque étage d’une location. Pour les locations divisées en chambres (les résidences étudiantes par exemple), il doit y avoir un détecteur de fumée dans chaque pièce. Assurez-vous de les installer le plus tôt possible pour votre propre sécurité mais aussi pour être conforme à la nouvelle loi de janvier 2020.

La meilleure place pour installer un détecteur de fumée, c’est en plein milieu du plafond, même s’il est possible de les installer à un autre endroit dans la pièce.

Un détecteur dans chaque pièce

En général, il est recommandé d’installer in détecteur dans toutes les pièces que vous traversez pour sortir de chez vous. Les caves et les greniers auxquels vous accédez directement devraient également en être équipés.

Dans le cas de certaines pièces, il n’est pas recommandé d’installer un détecteur de fumée : la salle de bain, la cuisine ou le garage. Tout cela à cause des fausses alertes un détecteur de fumée standard peut donner s’il détecte de la vapeur ou des gaz d’échappement. Cependant, il existe aujourd’hui des détecteurs de fumée intelligents qui reconnaissent la vapeur et ne sonnent pas dans ce cas-là, comme le Nest Protect. Ces derniers peuvent être installés dans la cuisine par exemple.

Quelles normes pour un détecteur ?

Pour être conformes à la nouvelle réglementation, les détecteurs doivent comporter le sigle CE et respecter la norme NBN EN 14604. Vous pouvez vérifier ces critères sur l’emballage. Vous avez la possibilité de choisir entre des détecteurs de fumée que fonctionnent sur batteries remplaçables ou ceux qui fonctionnent sur des batteries standards.

La durée de vie minimale d’un détecteur de fumée avec des piles standards est, idéalement, de 10 ans. La pile est vide ? Vous devez changer de détecteur. Cela ne s’applique pas aux détecteurs équipés de batteries remplaçables, car vous changez la batterie.

De plus, le détecteur de fumée dot être doté d’un bouton de test que vous pouvez utiliser pour tester son bon fonctionnement.

Nest Protect

Les détecteurs de fumée connectés

Vous pouvez décider d’installer des détecteurs de fumée « standards », qui émettent un signal sonore lorsqu’ils détectent de la fumée. Mais que se passe-t-il lorsque vous n’êtes pas à la maison ? Comment savez-vous si votre détecteur fonctionne. Les détecteurs de fumée connectés résolvent ce problème pour vous et offrent bien plus d’avantages !

Notifications

Le plus grand avantage des détecteurs de fumée connectés réside dans le fait qu’ils envoient une notification à votre tablette ou votre smartphone lorsqu’ils détectent de la fumée. Vous êtes ainsi informé immédiatement du potentiel départ d’incendie, même lorsque vous n’êtes pas à la maison. Vous pouvez contacter vos voisins et les pompiers. Avec certains modèles, vous avez même la possibilité d’impliquer d’autres résidents pour qu’ils reçoivent des notifications aussi pour qu’ils puissent également réagir.

Contrôle via votre smartphone

Certains détecteurs de fumée connectés donnent parfois une fausse alerte, si quelque chose brûle dans la poêle par exemple. Dans ce cas, vous pouvez l’éteindre à distance et vous n’avez pas à monter sur une chaise pour cela. Il existe aussi des détecteurs de fumée capables de détecter le monoxyde de carbone.

 

Fumée, monoxyde de carbone ou vapeur ?

Certains détecteurs vont faire la différence entre la vapeur et la fumée. Cela réduit significativement le risque de fausses alertes. Surtout si vous en avez installé à proximité de la cuisine ou de la salle de bain. Il existe aussi des détecteurs de fumée capables de détecter le monoxyde de carbone, un gaz que vous ne pouvez pas sentir mais qui peut être fatal. C’est le cas du Nest Protect. Apprenez-en plus sur le CO et ses dangers en lisant cet article.

Connexion avec vos autres solutions domotiques

Il est possible de jumeler votre détecteur de fumée intelligent à vos autres appareils intelligents via des applications comme Olisto. Par exemple, vous pouvez programmer votre éclairage Philips Hue pour qu’il s’allume pleine puissance lorsque l’alarme se déclenche. Vous n’avez donc pas besoin d’allumer la lumière et vous pouvez vous diriger vers la sortie et la sécurité.

Il est également possible de connecter votre chaudière pour qu’elle s’éteigne immédiatement si du monoxyde de carbone (CO) est détecté. Cela évite une fuite de gaz plus importante, dont les conséquences peuvent être fatales.

Lequel choisir ?

Plusieurs marques proposent des détecteurs de fumée. En résumé, ils sont faciles à installer, à paramétrer et envoyer une notification quand l’alarme se déclenche.

Le seul qui se démarque vraiment est le susmentionné Nest Protect. Ce détecteur de fumée ET de monoxyde de carbone ne donne pas seulement l’alerte, il signale aussi où le danger réside, éclaire le trajet vers la sortie et peut être lié à vos autres Nest Protect  pur déclencher l’alarme partout dans la maison. De plus, vous pouvez par exemple connecter votre détecteur à votre éclairage Philips Hue ou à votre chaudière comme mentionné plus haut.

Choisissez votre détecteur de fumée

Articles similaires

Articles les plus récents